نقابة الممرضات والممرضين في لبنان
تابعونا
Genève, Suisse, le 31 mai 2016 – À la tête d’une importante délégation de 69 participants, le Conseil international des infirmières (CII) a fait des déclarations au titre de plusieurs questions à l’ordre du jour de la Soixante-neuvième Assemblée mondiale de la Santé (AMS), qui s’est tenue à Genève du 23 au 28 mai.
Intervenant au nom des infirmières, ainsi qu’en partenariat avec des représentants d’autres professions de santé, le CII a fait des déclarations concernant le projet de plan d’action mondial contre la violence ; la place de la santé dans le programme pour le développement durable à l’horizon 2030 ; le projet de stratégie et de plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé ; le plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens ; la santé des migrants ; les personnels et services de santé ; et la stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent.
Projet de plan d’action mondial contre la violence
Le CII a souligné le rôle très important joué par le personnel infirmier dans la lutte contre la violence, en tant que premier prestataire de soins lors de maltraitance des personnes âgées, de violence exercée par le partenaire intime, et pendant les conflits, les situations d’après conflit et les crises humanitaires. Le CII a confirmé sa volonté de collaborer avec les gouvernements pour appliquer le plan d’action, lequel recommande d’améliorer l’accès à des soins de qualité en éliminant la discrimination et la violence au travail dans le secteur de la santé, en prodiguant des services centrés sur les patients, en répondant aux besoins des femmes et en veillant au respect des droits de l’homme.
La santé dans le programme de développement durable à l’horizon 2030
Le CII a demandé à l’OMS et aux gouvernements de continuer d’impliquer activement les infirmières dans la planification et l’élaboration des politiques et stratégies pertinentes, et a appelé à un investissement à l’échelle du système dans la couverture sanitaire universelle, avec pour priorités la promotion de la santé et la prévention de la maladie. Le CII a insisté sur le rôle crucial joué par les infirmières dans les domaines des maladies non transmissibles, de l’abus de substances, des accidents de la route, de la santé sexuelle et génésique, de la sécurité de l’environnement et des modèles de soins abordables et accessibles.
Action multisectorielle pour une approche du vieillissement en bonne santé prenant en compte toutes les étapes de la vie : projet de stratégie et de plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé
Le CII est convaincu qu’un système de soins de santé primaires efficace est la clef de l’amélioration de la santé et du bien-être des personnes âgées. Dans son intervention, le CII a appelé les gouvernements à supprimer les obstacles de nature réglementaire qui empêchent les infirmières d’assumer pleinement leur rôle dans la prévention, l’identification et le traitement des maladies liées à l’âge, de façon à faciliter la transition vers les soins de santé primaires.
Plan mondial d’action pour combattre la résistance aux antimicrobiens
Le CII croit que le succès des initiatives contre la résistance aux antimicrobiens dépend en grande partie de la mesure dans laquelle les millions d'infirmières dans le monde seront mobilisées contre cette menace grave pour la santé publique. Le CII a appelé à des efforts coordonnés et soutenus pour réduire l’incidence de la résistance aux antimicrobiens au niveau mondial ; ainsi qu’à la collaboration entre les infirmières, les consommateurs, les médecins, les pharmaciens et les vétérinaires, ainsi qu’avec les secteurs agricole et de l’environnement.
Promotion de la santé des migrants et des réfugiés
Le CII a salué la prise en compte de la santé des migrants dans l’élaboration des stratégies de santé régionales et nationales, estimant que le dialogue et la coopération sont indispensables pour résoudre les problèmes de santé spécifiques aux migrants. Les infirmières jouent un rôle crucial pour remédier aux problèmes de santé mentale et physique dont souffrent les réfugiés et les migrants. C’est pourquoi le CII a encouragé l’OMS et les gouvernements à poursuivre leur collaboration avec les infirmières pour évaluer la portée du problème dans leurs pays respectifs.
Personnels et services de santé
Le CII soutient fermement la stratégie consistant à réorienter les systèmes de santé vers les soins de santé primaires et les services centrés sur la personne. Le renforcement des systèmes de santé n’est possible que par un investissement dans les soins infirmiers et obstétricaux dans le cadre du renforcement des ressources humaines pour la santé, lequel constitue une stratégie essentielle pour la réalisation des objectifs du développement durable. Le CII a, par conséquent, affirmé son engagement à poursuivre sa collaboration avec l’OMS et avec les gouvernements pour renforcer les systèmes de santé par le biais du renforcement des capacités des ressources humaines pour la santé. Il a appelé l’OMS et les États membres à faire en sorte que les infirmières participent à tous les aspects de l’élaboration des politiques relatives aux propositions de stratégie pour les ressources humaines en santé.
Plan opérationnel pour faire avancer la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent
L’Alliance mondiale des professions de santé (AMPS) a fait une intervention en soutien à la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent. Elle a insisté sur la nécessité absolue d’une planification et d’un financement efficaces pour disposer de ressources humaines en santé adaptées et compétentes, capables de répondre aux besoins sanitaires actuels et futurs des populations.
L'AMS a achevé ses travaux le samedi 28 mai en adoptant plusieurs résolutions relatives à de nombreux enjeux sanitaires. Les débats, qui ont duré six jours, ont rassemblé quelque 3500 délégués des 194 États membres de l’OMS, dont des ministres de la santé et des hauts fonctionnaires, ainsi que des représentants de la société civile et d’autres parties prenantes.
Note pour les rédactions
Le Conseil international des infirmières (CII) est la fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant les millions d’infirmières dans le monde. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII promeut des soins de qualité pour tous et des politiques de santé solides, partout dans le monde.
Information : Lindsey Williamson, media@icn.ch
Téléphone : +41 22 908 0100 ; télécopie : (+4122) 908 0101
www.icn.ch



 
© Order of Nurses in Lebanon. All Rights Reserved.Designed by Surfface developed by MindField